· 

Pour Me PLaire : mon plan perso

Une fois le déclic, il a fallu que je mette en place un plan d'attaque par rapport à mon problème.

 

Avec ces mots "je veux être en paix avec mon corps", j'ai compris que ce n'était pas un corps de rêve que je cherchais mais un état d'esprit. C'est-à-dire une manière de me penser où je cessai de m'agresser, de me critiquer, de me juger. Un état d'esprit où j'acceptais ce que je suis.

 

J'ai compris que tout ce que je faisais avant (sport, régime, diète, privation …) ne réglait pas mon problème et même pire cela le nourrissait. Car malgré tous mes efforts, je n'étais toujours pas bien dans ma peau. J'étais dans une spirale d'échecs.

 

Le problème n'était pas mon physique quoiqu'il ait des défauts, mais bien ma manière de penser. Car si l'on a décidé que l'on n'aime pas quelqu'un, il aura beau faire tout ce qu'il veut on ne l'aimera pas. Et c'est pareil pour soi !

 

Alors, j'ai attaqué le vrai travail : CHANGER D'ÉTAT D'ESPRIT lorsque je pense à moi, à mon corps, ma personne.

 

Ce que j'ai mis en place :

 

INTERDICTION FORMELLE :

  • De me dire des mots méchants.

  • De faire une fixette sur mes défauts quand je me regarde dans le miroir.

  • De vivre en fonction de mes défauts.

  • De faire des efforts pour me punir.

À FAIRE : 

  • Me dire des mots gentils et si je n'en ai pas. Ne rien dire.

  • Ne plus donner de l'attention à mes défauts par peur des autres. Dommage pour eux, s'ils ont rien d'autre à regarder.

  • Vivre en fonction de mes qualités, de mes envies.

  • Continuer à faire des efforts pour prendre soin de moi.

Ma ligne de route était tracée. J'ai attaqué le reformatage de mon cerveau.

 

Vous allez me dire, mais comment tu fais ça concrètement ? Tu fais comme pour un enfant à qui tu apprends la politesse. Tu te reprends à chaque fois que tu te surprends à faire les interdits et tu te félicites quand tu fais bien. C'est une discipline au quotidien. Mais tu n'as rien sans rien.

 

 

Après je ne vous le cache pas, tout ceci a été possible grâce à tout ce que j'avais appris, compris avant.

 

La sophrologie m'a appris à écouter mon corps, à prendre conscience qu'il n'était pas qu'une image, à le mettre à la même hauteur que mon cerveau.

 

La préparation mentale m'a appris à me fixer un vrai objectif, à réfléchir aux motivations profondes pour tenir sur le long terme, m'a appris à me méfier de mes pensées, de l'interprétation, de la perte de lucidité.

 

Le développement personnel m'a appris à être responsable de ma vie, de mes actes. M'a appris à regarder autrement, à me méfier des croyances limitantes.

 

C'est parce que j'ai été sensibilisée à tout ça que j'ai pu le faire. Je me suis reformatée mon cerveau, toute seule.


Delphine Péchoux Poretto
lecoachingdedelphine.fr

 

Pour en savoir plus sur Pour Me Plaire : le lien est ici 

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0