Pour Me Plaire : le déclic !

 

Pour me plaire vient de mes maux.

 

Il est né alors que j'étais expat à Djibouti. Est-ce la distance ? De sortir de ma zone de confort ? De la perte de mes habitudes qui m'a fait avoir le déclic... je ne serai le dire.  En tout cas le déclic a eu lieu là-bas, à plus de 5 000 km de chez moi.

 

La révélation est partie de cette question : pourquoi malgré tous les efforts que tu fais, tu n'arrives toujours pas à aimer ton corps, ton image. Pourquoi en es-tu toujours à te parler mal, à détester tes défauts, à vouloir te cacher ? Bref, pourquoi es-tu encore prisonnière de ton image ?

 

QUE CHERCHES-TU VRAIMENT ?

 

Cette question est restée en suspens suite à une énième détestation de mon corps devant le miroir. La réponse m'est apparue en étant sur une route djiboutienne, on revenait d'une nomado en famille dans un lieu magique entre montagne et mer. Mon mari me manifestait une nouvelle fois son envie d'un petit dernier. Un jeu entre nous ! Et là, la réponse à toutes mes questions est apparue. Je me suis entendue lui dire «en ce moment, je me sens plutôt bien dans mon corps. Je ne suis pas en guerre. Cela fait des années que je cherche ça et je ne veux pas le perdre. » Vous allez me dire, on te parle d'enfants et toi tu penses à ton corps, mais quand cela fait des dizaines d'années que tu es en guerre, à un moment donné, la paix devient ton seul but.

 

La réponse était là : JE NE VEUX PLUS ÊTRE EN GUERRE CONTRE MON CORPS.

 

Non, je ne veux pas le corps d'une sirène, je ne veux pas être mannequin, je ne veux pas être parfaite, je veux juste ne plus être en guerre contre ce que je suis.

 

De là, j'ai compris que ce que je voulais le plus au monde était d'être en paix avec mon corps, avec moi-même. Savoir savourer des moments précieux, pouvoir manger sans culpabiliser, pouvoir faire du sport sans penser "calories dépensées", pouvoir rester au lit sans culpabiliser de ne pas partir courir, pouvoir dire ou faire sans avoir peur du jugement des autres.

 

Accepter ce que je suis, avec mes défauts, prendre soin de mon corps et de ma tête, continuer à faire des efforts, mais pour me faire du bien et pas pour me punir. BREF, être en paix, être libre. MON OBJECTIF était trouvé.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0